Christophe Frionnet

Commentaires

>>> 2008

Concert Benoît Delbecq - Samedi 29 novembre 2008 - Maison de la Musique à Nanterre - Immense présence sympathique guerroyant avec le piano, que celle de Benoît Delbecq. La poésie est dans l’envoûtement. Les sons qui sortent de l’instrument semblent sortis d’une boîte à musique inépuisable : le cerveau d’un musicien habité par le rythme et les couleurs, à l’écoute de son démon intérieur. Nous sentons l’incroyable fertilité du discours sans monotonie aucune, par-delà les méandres d’accompagnements sinueux et répétitifs – un discours qui renouvelle sa direction dans l’attention à l’accident. L’accident, c’est ce qui dérape ; la musique, c’est ce qui rattrape dans sa continuité même. Nous avons affaire ici à un art essentiel retournant « la question » sous tous ses angles. Du grand art, à vrai dire. Et un plaisir toujours paroxystique dû en partie à la complexité des lignes alliée à la simplicité du geste. Cette musique nous murmure ce que la vie peine à nous offrir : une cohérence et une évidence qui rassurent, bien au-delà de l’apparente instabilité des énergies.

site réalisé avec SPIP - espace privé - conception et réalisation du site : Pierre Couprie